Français

Institutionnalisation de la culture des résultats dans la fonction publique africaine ? Comment y parvenir?

Lors de sa réunion du Conseil exécutif en 2018 et de son Assemblée générale en 2019, qui se sont tenues respectivement au Sénégal et en Côte d’Ivoire, la Communauté de pratique africaine (AfCoP) a révélé son plan de transition pour devenir une institution de premier plan pour la gestion axée sur les résultats de développement (GDR) en Afrique. Dans sa stratégie, l’AfCoP a élaboré un plan visant à institutionnaliser la GRD dans le secteur public. Voici les étapes à  suivre.

Les membres de l’AfCoP lors de l’Assemblée générale de l’AfCoP de 2019 à Abidjan Côte d’Ivoire, ont réaffirmé la vision de l’AfCoP de devenir le principal facilitateur de la gestion des Résultats du Développement en Afrique : Photo : Groupe de la BAD.

 

Contribution de Gemma Mbaya, spécialiste de la réforme du secteur public/facilitatrice de l’AfCoP, (courriel : mbaya.gemmaatgmail.com). Nairobi, Kenya.

 

Menez les discussions sur la culture du résultat

En plus de jeter les bases d’une institution crédible, pertinente, créative et durable, l’AfCoP fournira des occasions de discussions pour promouvoir l’échange d’idées qui peuvent mener à des innovations significatives pour faire avancer le programme de transformation du continent (Agenda 2063 de l’Union africaine) et les objectifs du développement durable. Dans ce contexte, l’AfCoP rassemblera différents experts et acteurs étatiques et non étatiques pour guider la recherche et le processus d’institutionnalisation d’une culture axée sur les résultats dans les politiques et structures gouvernementales.

La priorité aux Résultats, puis aux activités

L’un des principes majeurs de l’AfCoP est la mise en œuvre de la GRD, qui se base sur la capacité des organisations à se concentrer sur les résultats plutôt que sur les techniques et les processus pour atteindre ces résultats.

Bien entendu, cela ne réduit en aucun cas le rôle des processus techniques, mais plutôt l’utilisation et l’importance des techniques et des processus sont vues à travers les prismes des résultats recherchés et non en termes de nombre d’activités réalisées.

Cela signifie également que la mise en œuvre des résultats est étayée par un processus itératif qui se caractérise par l’examen des progrès grâce au suivi et à l’évaluation, l’apprentissage de ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas  dans le but d’établir les ajustements nécessaires.

L’étape préliminaire de l’AfCoP consiste donc à travailler avec les gouvernements pour instituer des jalons dans les missions de ceux qui sont chargés par le public de gérer les résultats du développement, ainsi que pour accroître les compétences nécessaires pour obtenir des résultats dans leurs domaines de compétence.

L’accent devrait être mis sur la promotion des résultats en matière de développement dans le leadership.

L’AfCoP est consciente que chaque pays a la volonté d’obtenir des résultats en matière de développement, mais que le principal défi est de concrétiser cette volonté en action politique. Des études de cas ont démontré que le leadership est un élément fondamental pour obtenir des résultats en matière de développement. Les enseignements tirés de ces études montrent que les dirigeants qui ont une mentalité de développement veillent à ce que les stratégies de développement soient correctement financées.

Ils ont défini la vision et établi des alliances avec des acteurs étatiques et non étatiques pour aller de l’avant dans la mise en œuvre des résultats. Ces dirigeants ne se contentent pas de consulter les parties prenantes, ils les impliquent activement et leur permettent de gérer et de “s’approprier” les résultats prévus.  

Un autre aspect de ces leaders est qu’ils écoutent et acceptent la remontée d’informations, favorisent l’apprentissage et identifient les bonnes pratiques pour les mises à jour et la réplication. Ils célèbrent les résultats obtenus avec tous les groupes concernés et offrent des primes aux fonctionnaires qui sont responsables de ces résultats.

L’AfCoP a l’intention d’utiliser certaines de ces meilleures pratiques pour promouvoir un changement de mentalité afin d’obtenir des résultats en matière de développement à tous les niveaux du leadership.

Au vu de ce qui précède, l’institutionnalisation d’une culture axée sur les résultats devrait être perçue comme un processus à la fois au niveau national et local. Tous les dirigeants politiques et sociaux ont un rôle à jouer pour que les citoyens et les fonctionnaires adhèrent à la GRD. Tandis que les politiques dirigent le processus des résultats du développement au niveau national, les dirigeants sociaux devraient inciter les communautés à produire leurs propres résultats de développement. Les communautés devraient être à la fois les moteurs et les bénéficiaires des résultats du développement.

La combinaison de structures nationales et d’institutions classiques augmentera les chances que la GRD réussisse à faire converger les pratiques culturelles et traditionnelles africaines pour que les résultats du développement répondent aux besoins de la population locale.

Le processus d’institutionnalisation d’une culture axée sur les résultats de l’AfCoP est conçu pour la relier au passé et à l’identité de l’Afrique, sans lesquels les résultats du développement resteront incomplets.

De cette façon, le besoin d’obtenir des résultats sur le continent continuera à se manifester et à croître au-delà des programmes de développement actuels.

Leave a Reply